Aquariophilie d'eau douce et d'eau de mer

L'aquariophilie est considérée comme un loisir, mais s'apparente presque à un art, ou à une science. En effet, la somme de connaissances à acquérir pour parvenir à reproduire dans un aquarium un écosystème aquatique où plantes et animaux cohabitent de manière à la fois viable et décorative, est bien plus importante qu'il n'y paraît.

On distingue plusieurs types d'aquariophilie, dont  l'aquariophilie d'eau douce et l'aquariophilie récifale, selon que l'aquarium reconstitue un milieu d'eau douce ou d'eau de mer.

L'aquariophilie d'eau douce, pour commencer en douceur

L'aquariophilie d'eau douce concerne principalement l'élevage des poissons tropicaux. Considérée comme plus facile, elle est recommandée aux débutants car les poissons et les équipements nécessaires sont moins coûteux. Elle nécessite cependant de respecter plusieurs étapes précises. Tout d'abord, le choix de l'aquarium, équipé impérativement d'un système pour chauffer l'eau, d'éclairage, et d'un système de filtration. Avant de pouvoir admirer ses poissons, l'aquariophile doit constituer un écosystème qui puisse les accueillir. Pour cela, il choisira avec soin le sol et le décor de son aquarium avant la mise en eau, et patientera plusieurs semaines avant d'introduide les premiers poissons. Plusieurs semaines sont nécessaires pour que l'eau atteigne une composition adéquate pour l'installation des poissons (disparition des nitrites). L'aquariophile devra tester son eau, notamment son pH et sa teneur en nitrites, et introduire ses poissons espèce par espèce, en prenant garde de choisir des poissons qui puissent cohabiter sans dommage. Il devra veiller à ce que l'aquarium demeure à une température constante, les poissons tropicaux étant très sensibles aux chocs thermiques. Le choix des poissons d'eau douce est vaste, depuis le Guppy aux couleurs vives réputé pour sa résistance ou les bancs de néons bleu et rouges, jusqu'aux indispensables et nombreuses espèces de poissons-chats nettoyeurs qui font disparaître les algues disgracieuses.
 

L'aquariophilie récifale, un récif corallien chez soi

L'aquariophilie récifale rassemble au sein d'un aquarium d'eau de mer, non seulement des poissons et des invertébrés, crevettes, étoiles de mer et oursins, mais surtout des coraux. La lumière et la reconstitution parfaite de l'eau de mer sont les éléments primordiaux de ce type d'aquariophilie, mais il est également indispensable de reproduire, à l'aide de pompes spécifiques, le mouvement des vagues marines qui apporte aux coraux les nutriments nécessaires à leur croissance, et qui les débarrasse du mucus qu'ils produisent et qui risquerait à la longue de les asphyxier. Enfin, l'épuration est essentielle dans ces aquariums, qui nécessitent une eau d'une qualité irréprochable et constante. Les écumeurs joueront ici un rôle essentiel. Ces aquariums sont en général de grande taille (plus de 200 litres) et représentent un investissement financier important. On y trouve deux types de coraux : les coraux mous, dépourvus de squelette, et les coraux durs, qui forment au fil du temps les empilements de calcium colorés et décoratifs que l'on appelle récifs coralliens. L'équilibre écologique une fois atteint, l'aquariophilie récifale permet de créer des aquariums d'une beauté presque magique, où les couleurs et les formes mouvantes des coraux se marient aux algues, poissons et crustacés qui les parcourent.

L'aquariophilie est donc un loisir de passionné, qui nécessite un investissement en temps important, mais les résultats sont à la fois passionnants et magnifiques à regarder, et la diversité des espèces disponibles permet en général d'adapter ses désirs à son budget.

Comment bien débuter en aquariophilie ?

Dans un premier temps informez-vous sur les forums aquariophiles. Découvrez les techniques actuelles et mieux, présentez votre projet. Les aquariophiles expérimentés vous guideront sur les bons choix et les erreurs à ne pas commettre.

Posez bien votre projet, ne vous précipitez pas. Etudiez avec attention le type d'aquarium que vous souhaitez mettre en place : aquarium planté ? aquarium Fish Only ? Définissez la population de votre biotope en tenant compte des espèces incompatibles en aquarum. Une fois la population définie, choisissez alors l'équipement et en premier lieu l'aquarium. C'est la population visée qui doit guider le choix de l'aquarium et non l'inverse ! Sélectionnez le matériel adapté à votre projet et aidez-vous des conseils des professionnels.

Nombreux sont les pièges en aquariophilie. Voici quelques conseils essentiels.

Patience ! C'est sans doute l'un des maîtres mots en aquariophilie. Cela commence à l'introduction des animaux. Laissez le cycle de l'azote se mettre en place, cela peut prendre plusieurs semaines. C'est un taux de nitrites à zéro après avec passé un pic qui validera la possibilité d'introduire les premiers habitants. Puis tout au long de la vie de l'aquarium, faites encore preuve de patience. Analysez la situation, les causes des problèmes le cas échéant. Comme dans de nombreux domaines, le mal est à prendre à la source.

Respectez les incompatibilités ! On voit trop souvent des aquariums peuplés d'espèces totalement incompatibles. Cela finit mal en général. Etudiez les compatibilités et ne succombez pas à la beauté d'un poisson en animalerie avant d'avoir demandé conseil à un professionnel.

Prenez conseil ! Renseignez-vous, demandez conseil. L'aquariophilie est un domaine complexe dans lequel de nombreux paramètres entrent en jeu. D'autres personnes ont probablement eu vos questionnements. Ils les ont certainement résolus. Il serait dommage de ne pas profiter de leur expérience.